Un chatbot aussi nommé dialogueur ou agent conversationnel, est un agent qui dialogue avec un utilisateur.

Comment fonctionne « basiquement » un chatBot ?

Il s’agit de simuler un dialogue avec un agent virtuel, cela commence par un message de bienvenue puis une question « fermé ». Pour les chatBot les plus simples, des propositions de réponses sont faites et l’utilisateur va choisir une réponse. Celle-ci va engendrer une nouvelle question ou directement une réponse adaptée à la demande de l’utilisateur.

Concrètement, c’est un enchainement d’interactions conversationnelles anticipées par le créateur du chatBot.

Les chatbots proposent de nouvelles modalités d’apprentissage et ouvrent un potentiel très vaste pour (ré-)inventer de nouvelles pédagogies. Les chatBots ne remplace pas l’enseignant mais le secondent et le complémentent à merveille. Cet outil est un véritable compagnon pour l’élève et permet de différentier les apprentissages pour chacun car la conversation s’adapte aux réponses et aux demandes de celui-ci.

Pourquoi utiliser un chatbot en éducation ?

Le chatBot est très utile pour renforcer un scénario d’apprentissage, en personnalisant la conversation et en insistant sur des points clé de la leçon en fonction des réponses de l’élève. Le feedback est immédiat et adapté, élève est acteur de la progression.

Dans un cours en ligne ou un EscapeGame, le chatBot peut être utilisé comme tuteur, expert ou maitre du jeu ou jouer un rôle de support dans l’apprentissage en se substituant d’un forum par exemple. Exemple de jeu sérieux avec un chatBot La ferme de la pomme, conçu par Grégory MICHNIK (académie de Lille).

Véritable assistant ou tuteur, le chatBot permet d’apporter une réponse à l’élève sur différent thématiques, par exemple en langue en apportant du vocabulaire, en grammaire pour rappeler des définitions, en science pour offrir un dictionnaire interactif qui apporte des notions nouvelles, en mathématiques pour construire une démarche de résolution, en étude documentaire pour faciliter ou structurer la recherche etc… et à tous niveaux du 1er degré à l’université.
Le chatBot peut être aussi le parrain ou l’accompagnateur d’un élève pour lui permettre depuis chez lui avec ses parents, de découvrir son nouvel établissement, d’appréhender le règlement mais aussi de travailler son orientation.

Le chatBot peut être utilisé dans le cadre d’une évaluation formative pour travailler les multiplications, une thématique en langue ou des notions en sciences. Le chatBot va apporter une rétroaction personnalisée permettant à l’élève de renforcer ses apprentissages sur les notions les moins bien maîtrisées.

Enfin, comme pour la classe, il est possible d’inverser le chatBot et de proposer aux élèves de créer un chatBot à partir d’une notion. Cette manière d’aborder la notion va permettre de structurer la démarche réflexive et d’appréhender le numérique d’une façon ludique et utile.

Les limites du chatBot

Si la notion de chatBot est rattachée à la celle de l’IA, la réalité est plus mesurée. Les outils libres proposent des interfaces simples pour s’approprier et concevoir facilement un outil de chatBot. Or, il est indispensable de détenir de la Data donnée pour « nourrir » une IA de chatBot. La data donnée étant un bien précieux, nous trouvons rapidement les limites des chatBot qui resteront souvent des outils algorithmiques.

Il existe un autre frein à l’utilisation d’un chatBot, il s’agit du temps de conception pour obtenir un système conversationnel « naturel ». Sans data données, le chatBot doit être entièrement paramétré par le concepteur, ainsi cela impose un travail conséquent de scénarisation. Cependant, pour certains usages l’” investissement “ peut être rapidement ” rentabilisé “ (notamment pour les taches routinières).

Histoire et contexte

La recherche sur cette interface personne-machine est influencée par la compétition sur le test de Turing (1950) qui consiste à  donner l’illusion qu’un programme pense par un dialogue sensé. Concrètement, un utilisateur est invité à formuler sa demande en langage naturel, elle est affinée par un échange convivial, dont le logiciel interprète une requête opérationnelle pour son système d’information.

Depuis quelques années, les chatbots fleurissent sur internet et les sociétés qui en profitent sont maintenant légion. De nombreux sites commerciaux utilisent cette technologie pour apporter du conseil aux visiteurs de leur site. En février 2017, les chatbots ne se limitent plus à des questions de base, mais intègrent désormais des algorithmes plus évolués permettant une gestion des échanges d’un niveau de complexité plus élevé qu’auparavant.

Pour résumer, les apports pédagogiques d’un chatBot sont multiples, il permet de :

  • Renforcer les rétroactions personnalisées car par définition un chatBot donne une réponse en fonction de l’interaction de l’élève ;
  • Renforcer l’engagement de l’élève en le rendant acteur de son apprentissage car le scénario se déroule en fonction de ses réponses ;
  • Renforcer la différentiation des apprentissages ;
  • Renforcer une pédagogie basée sur l’expérience et l’apprentissage par essai et erreur ;
  • Renforcer l’autonomie des élèves ;
  • Renforcer le tutorat pédagogique et social (apprentissage, conseil, orientation,…)
  • Renforce la personnalisation de l’évaluation de l’élève.

De nombreuses pistes pédagogiques sont possibles, mais cela demande du temps de développement par essai/erreur. Il faut généralement travailler en équipe pour confronter les scénarios, faire tester et prendre en compte les publics cibles.

Le chatBot peut devenir un allié pour les enseignants en l’utilisant pour une partie de la communication routinière et en libérant ainsi du temps pour aborder les activités demandant des interactions avec un besoin indispensable de relations sociales et bienveillantes. Contrairement à une application, le chatBot peut apporter une empathie avec des éléments d’«humanisation» (Gif, avatar, etc…), primordiaux pour un apprenant.

Si vous avez des projets de chatBot, la DRNE peut vous accompagner, n’hésitez pas à nous solliciter.

Source :
Définition wikipédia
https://www.mabucom.ch/les-chatbots-attaquent-le-secteur-de-leducation/
http://www.mbadmb.com/intelligence-artificielle-education/
http://mrwinstonchatbot.eu/wp-content/uploads/2019/10/Mr-Winston-Les-chatbots-dans-l%C3%A9ducation-FR.pdf

Exemples d’applications en ligne de création de chatBot
https://www.virtualspirits.com/fr/
https://fr.snatchbot.me/

Share This