Deprecated: wp_make_content_images_responsive est obsolète depuis la version 5.5.0 ! Utilisez wp_filter_content_tags() à la place. in /var/www/html/wp-includes/functions.php on line 4774

Enseigner à distance : 4 fiches de situations pratiques

par | Nov 18, 2020

Ce document a pour vocation d’aider les enseignants à mettre en place la continuité pédagogique. Il s’appuie sur des situations utilisées dans les établissements.


Objectifs visés

  • Comprendre les enjeux liés à l’enseignement à distance (partiel ou en totalité)
  • Structurer les cours de façon à rendre l’enseignement à distance efficace
  • Optimiser le temps de conception
  • Organiser le temps de travail des élèves
  • Maintenir la motivation des élèves
  • Réduire la charge cognitive chez les élèves
  • Exploiter les nombreuses possibilités offertes par l’enseignement à distance

Principes généraux

La préparation de l’enseignant

Il ne faut surtout pas oublier de faire l’état des lieux des ressources et matériels déjà à votre disposition. Plus vous vous appuierez sur l’existant et plus vous gagnerez du temps. Il reste alors à faire évoluer vos productions pour les faire correspondre aux spécificités d’un cours à distance.

Il ne faut pas non plus hésiter à mutualiser avec vos collègues ; c’est peut-être l’occasion d’initier une démarche collaborative dans les équipes tout en soulageant la charge de travail sur chacun.e.

Si vous créez des ressources, veillez à limiter la charge cognitive des élèves. Ils ne deviennent pas plus performants parce qu’ils sont à distance..

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article dédié :

La préparation des élèves

Il ne faut pas faire l’économie d’une explication claire et précise de votre méthodologie : les élèves doivent savoir où trouver les devoirs, les outils utilisés pour échanger, le système d’évaluation que vous avez prévu, etc.
Vous êtes de plus en plus nombreux à avoir adopté la classe virtuelle. Il ne faut pas non plus hésiter à passer un certain temps à faire manipuler les outils de la classe virtuelle aux élèves pour une plus grande efficacité par la suite.
Ce temps de préparation n’est jamais une perte de temps.

L’utilisation des classes virtuelles

La durée d’une classe virtuelle ne doit pas excéder une heure. La classe virtuelle peut être utilisée pour des activités jusqu’à 1h ; au-delà, cela devient trop épuisant (attention et concentration) pour les enseignants comme pour les élèves.

Le contenu d’une classe virtuelle ne peut pas être la transposition exacte d’un cours en présentiel. Il demande une adaptation pour rester efficace quant aux apprentissages. Elle peut aussi être utilisée pour de la remédiation, pour développer des liens sociaux avec les élèves, etc.

 

Avez-vous pensé à vous inscrire sur des groupes de partage entre enseignants ? Il en existe de nombreux sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter…).

Ce document a pour vocation d’aider les enseignants à mettre en place la continuité pédagogique. Il s’appuie sur des situations utilisées dans les établissements.


Objectifs visés

  • Comprendre les enjeux liés à l’enseignement à distance (partiel ou en totalité)
  • Structurer les cours de façon à rendre l’enseignement à distance efficace
  • Optimiser le temps de conception
  • Organiser le temps de travail des élèves
  • Maintenir la motivation des élèves
  • Réduire la charge cognitive chez les élèves
  • Exploiter les nombreuses possibilités offertes par l’enseignement à distance

Principes généraux

 La préparation de l’enseignant

 

Il ne faut surtout pas oublier de faire l’état des lieux des ressources et matériels déjà à votre disposition. Plus vous vous appuierez sur l’existant et plus vous gagnerez du temps. Il reste alors à faire évoluer vos productions pour les faire correspondre aux spécificités d’un cours à distance.

Il ne faut pas non plus hésiter à mutualiser avec vos collègues ; c’est peut-être l’occasion d’initier une démarche collaborative dans les équipes tout en soulageant la charge de travail sur chacun.e.

Si vous créez des ressources, veillez à limiter la charge cognitive des élèves. Ils ne deviennent pas plus performants parce qu’ils sont à distance. 

  La préparation des élèves

 

Il ne faut pas faire l’économie d’une explication claire et précise de votre méthodologie : les élèves doivent savoir où trouver les devoirs, les outils utilisés pour échanger, le système d’évaluation que vous avez prévu, etc.
Vous êtes de plus en plus nombreux à avoir adopté la classe virtuelle. Il ne faut pas non plus hésiter à passer un certain temps à faire manipuler les outils de la classe virtuelle aux élèves pour une plus grande efficacité par la suite.
Ce temps de préparation n’est jamais une perte de temps.

  L’utilisation des classes virtuelles

 

La durée d’une classe virtuelle ne doit pas excéder une heure. La classe virtuelle peut être utilisée pour des activités jusqu’à 1h ; au-delà, cela devient trop épuisant (attention et concentration) pour les enseignants comme pour les élèves.

Le contenu d’une classe virtuelle ne peut pas être la transposition exacte d’un cours en présentiel. Il demande une adaptation pour rester efficace quant aux apprentissages. Elle peut aussi être utilisée pour de la remédiation, pour développer des liens sociaux avec les élèves, etc.

 

  Avez-vous pensé à vous inscrire sur des groupes de partage entre enseignants ? Il en existe de nombreux sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter…).

Share This