La 37ème édition des Journées européennes du patrimoine aura lieu les samedi 19 et dimanche 20 septembre 2020 autour du thème « Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie ! ».

La thématique retenue nous rappelle « à la fois l’importance de l’éducation dans la transmission patrimoniale et du rôle essentiel du patrimoine dans l’éducation » (Communiqué de presse relatif à l’édition 2020 des Journées européennes du patrimoine). L’éducation au patrimoine, qui constitue un véritable enjeu d’éducation citoyenne, répond aux objectifs suivants :

  • Découvrir et étudier un site, un édifice ou un objet patrimonial  ;
  • Comprendre un héritage pour structurer l’identité culturelle des élèves ;
  • Développer le sens de l’observation ;
  • Éveiller aux formes artistiques et culturelles à partir de l’environnement quotidien.

Si la fréquentation des musées, monuments, sites archéologiques, lieux de mémoire, archives, est incontournable, le numérique nous ouvre également les portes de notre patrimoine. C’est pourquoi cet article, qui n’a pas pour vocation l’exhaustivité, vous propose quelques pistes (ressources et activités) pour aborder la notion de patrimoine grâce à l’outil numérique.

 

Quelques ressources proposées par Eduthèque

Eduthèque est une offre du service public du numérique éducatif qui donne un accès gratuit et sécurisé à un ensemble de ressources de grands établissements publics à vocation culturelle et scientifique permettant aux enseignants de mettre en œuvre avec leurs élèves tout projet pédagogique disciplinaire et pluridisciplinaire.

Parmi les ressources proposées par Eduthèque, voici celles qui ont retenu notre attention :

  • Deux vidéos pour introduire, définir et appréhender les enjeux de la notion de patrimoine (Lumni) : 1 jour, 1 question « C’est quoi le patrimoine ? » à destination des élèves de cycle 2 et 3 ; Mon Fil infographie « Qu’est-ce que le patrimoine ? » pour le cycle 4 ;
  • Une vidéo pour comprendre ce que signifie l’inscription de certains sites naturels et culturels au patrimoine mondial de l’UNESCO et aborder la question de la préservation du patrimoine : « Le patrimoine mondial » (AFP) ;
  • Une vidéo pour initier une réflexion autour de la question de la protection du patrimoine (Le Louvre) : Le Vol de la Joconde ;
  • Une série animée pour découvrir de grandes œuvres issues des grands musées nationaux (Lumni) : 1 minute au musée. Trois enfants (Mona, Rafaël et Nabi) visitent des musées pour observer tableaux, sculptures, armures, vases anciens appartenant au patrimoine artistique. Chacun d’entre eux commente librement, donne une explication, exprime une émotion ;
  • Une série de courtes vidéos pour initier de manière ludique les 6-10 ans à l’histoire de l’art (Lumni) : Petits pas vers l’art. Le spectateur est invité à observer et étudier de grandes œuvres de notre patrimoine artistique et culturel, et à porter un regard fin sur des détails, des personnages, sur les couleurs, sur la composition et l’organisation, afin de décrypter le travail de l’artiste ;
  • L’offre de la Cité de l’architecture et du patrimoine. Dans le cadre du portail Éduthèque, la Cité de l’architecture et du patrimoine met à la disposition des enseignants du premier et second degrés ses ressources concernant ses trois galeries : la galerie des moulages, consacrée à l’histoire de l’architecture et de la sculpture monumentale française du XIIe au XIXe siècle ; la galerie des peintures murales et des vitraux consacrée à la peinture monumentale française du XIe au XVIe siècle ; la galerie d’architecture moderne et contemporaine, pour un panorama de l’architecture française de 1850 à nos jours ;
  • Un site qui rapproche l’univers professionnel de la construction et celui de la culture : Passerelle(s) (BnF). Destinée aux apprentis du bâtiment et des travaux publics, mais aussi à tous ceux qui s’intéressent à la construction et à l’architecture, cette plateforme interactive propose cinq entrées (constructions, métiers, promenades, cartes, repères) pour découvrir le patrimoine architectural mondial. Parmi les sites patrimoniaux explorés, quatre se situent en Bourgogne Franche-Comté : la citadelle et les fortifications Vauban (Besançon), la saline d’Arc-et-Senans, la ville idéale de Chaux et l’abbaye de Cluny ;
  • L’offre du Centre des monuments nationaux. Via le portail Éduthèque, le Centre des monuments nationaux propose aux enseignants des premier et second degrés un site dédié aux monuments et à leurs environnements, dont l’interaction et la complémentarité sont ainsi mises en perspective dans des parcours thématiques. Le site se décline selon quatre approches : environnement à l’origine du monument, environnement reflet du monument, environnement exploité et préservé, environnement évolutif et contraignant. Pour chacun de ces axes et chaque monument présenté, des analyses répondant à plusieurs domaines d’enseignement sont proposées : sciences et techniques, histoire et mémoire, arts et culture, métiers.

 

Quelques exemples d’activités à mettre en œuvre avec le numérique

  • Créer une image interactive pour rendre compte de l’analyse d’une œuvre de notre patrimoine artistique et culturel ;
  • Réaliser des portraits numériques d’artistes présentés sous forme de nuages de mots ;
  • Créer des présentations numériques de monuments sous forme de nuages de mots ou de cartes mentales ;
  • Concevoir un flyer pour présenter un site patrimonial ;
  • Fabriquer un livre numérique augmenté et enrichi pour présenter le patrimoine de proximité ;
  • Réaliser une émission de webradio consacrée à l’histoire d’un édifice, d’un objet ou d’un geste patrimonial ;
  • Créer un audioguide ;
  • Enregistrer un reportage audio sur un métier ou un savoir-faire en lien avec le patrimoine ;
  • Réaliser l’interview fictive d’un peintre, d’un sculpteur ou d’un architecte ;
  • Produire une web-série pour rendre compte d’une visite patrimoniale (la web-série en 12 épisodes « ça a encore coupé » proposée par le Musée des beaux-arts et d’archéologie de Besançon pourrait servir de point de départ pour cette activité) ;
  • Créer une exposition ou une visite virtuelle (le webinaire consacré aux visites virtuelles (ou au format PDF ) que nous avions animé conjointement avec la DRAEAAC pourrait servir de point d’appui au travail de préparation de l’enseignant) ;
  • Réaliser un webdocumentaire pour présenter le patrimoine de proximité.

 

Un exemple de projet collaboratif de créations numériques autour du patrimoine architectural : Minestory

Lancé à l’initiative de Julien Crémoux, enseignant en CM1-CM2 dans l’académie de Dijon, le projet Minestory répond à deux grands objectifs :

  • Faire modéliser par des élèves de cycle 3 dans le jeu Minetest des sites du patrimoine architectural afin d’en rendre possible la visite virtuelle ;
  • Faire des élèves les médiateurs du patrimoine par la création de documents explicatifs de l’histoire et de l’architecture de chaque site modélisé.

« Durant l’année, chaque classe a visité le site historique et récolté de nombreuses informations sur son origine, son histoire et son architecture. Cette enquête s’est faite aussi en questionnant des professionnels tels que les guides, médiateurs, archéologues ou conservateurs. C’est ainsi l’occasion de découvrir les différents métiers de la muséographie. Puis les élèves doivent rédiger une fiche de présentation historique du site à la manière d’un médiateur et une fiche de présentation architecturale.

Enfin, lors des visites, les élèves ont eu aussi l’occasion de prendre des mesures ou des photos et de s’appuyer sur des cartes IGN de Géoportail. Dès lors, c’est l’aspect mathématique et artistique du projet qui se développe afin de reproduire le plus fidèlement possible le site dans le jeu Minetest avant d’en proposer une visite virtuelle lors du congrès du juin 2019. »
(http://minetest.wp.ac-dijon.fr/minestory-frise-immersive-de-sites-du-patrimoine-architectural/)

Pour en savoir plus sur ce projet, cliquez ici.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à redécouvrir notre publication « Clic sur », dans laquelle nous mettons en avant musées, salles d’exposition et plus généralement lieux de culture qui se proposent de valoriser leur patrimoine par le biais du numérique.

 

 

Share This